lundi 4 juin 2012

Bref. J’ai une folle furieuse à mes trousses.


                  Depuis mon article sur les blanches, je me fais littéralement harceler par une folle furieuse, répondant au doux pseudo de « Jeanne » (Tantine, c'est toi?). Ce pseudo m’est plutôt familier car je me souviens avoir déjà qualifié quelqu’un du même nom de « pisseuse » sur un site communautaire. Son problème actuel : je supprime systématiquement ses commentaires. Après tout, là où les grands parlent, les petits n’ont pas leur mot à dire, non ? Je ne m’appelle pas encore Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Waza Banga mais c’est amusant de censurer les cinq minutes d’invectives d’une personne en un clic, surtout lorsqu’on imagine la frustration que ça engendre. Du coup tout y passe : mauviette, bounty-leucophile (équivalent du négrophile), lâche, banania, etc…Une névrosée ! C’est quand même l’une de mes rares détractrices à m’appeler par mon prénom (on a donc dépassé le stade du blogueur ?) et à publier des commentaires à 3 heures du matin, puis à « copier – coller » exactement les mêmes commentaires vers les 9h du matin après que je les ai effacés hein. J’me suis quand même remis dans la religion, je vais commander des plantes protectrices du pays et en attendant, je mets bien le ballet sur le seuil de la porte pour chasser le mauvais esprit. On ne sait jamais. Pourtant ma mère m’avait prévenu !
                  La dernière fois que j’ai eu à faire à ce genre de comportement, c’était certainement à l’époque sur Tchatche.com. Les adresses msn de filles pleuvaient à foison, on recevait des photos, on envoyait des « wizz » et, les moins boutonneux d’entre nous avaient droit à des plans cams. Et puis les pervers camouflés ont gâté le marché, photofiltre s’est démocratisé et Yourporn est apparu. Les excès d’Internet ne me sont donc pas inconnus mais, je me considère comme suffisamment accessible, cool et apte à l’autodérision pour que l’on ne m’emmerde pas avec ce genre de foutaises.
                Alors, chère Jeanne, anonyme de X heure(s) ou whatever pour qui tu te passes par intermittence, je te consacre ce post, puisqu’apparemment quand je pisse, c’est sur toi que ça tombe. Effectivement, tu as raison, je fuis la « confrontation » et pendant que d’autres s’adonnent à l’équitation moi ma passion c’est de faire du « Ya bon banania », reprenant les onomatopées populaires, piquant la poupée Vaudou ou revêtant le boubou histoire de prouver mon Africanité. En espérant t’avoir comblée ; navré de devoir écourter notre relation mais, il faut te chercher ailleurs. Tu finiras bien par trouver un vrai, charismatique et beau mâle noir qui passera ses doigts dans tes cheveux de laine, vantera tes tétons de nubienne et te parlera des épopées du grand Chaka Zulu ou de Toussaint  Louverture, sur fond d’Eryka Badu. Mais de grâce, ne commente plus à trois heures du matin : c’est l’heure de mon porno.

Cordialement. W. Alias Blingcool Le Blédard.
P.S : Rassure-toi hein, ce n’est pas la considération que tu as à leur égard qui fournit aux camerounais le plantain qu’ils font frire. Quant à moi, j'effacerai tes interventions Ad vitam æternam.