vendredi 30 septembre 2011

«Je suis noir et je ne pourrais pas sortir avec une black»


           Avec un titre aussi racoleur à la Gaston K. j'attends au moins voir débarquer toute la gente féminine négroïde prête à tchiper et à s'insurger contre celui en qui, elles pensent déjà avoir identifié le dernier imbécile à abattre pour avoir (une fois de plus) contribué à transmettre une image peu gratifiante de la femme noire. Oui mesdames, je vous connais et je suis parfaitement au courant de l'effet viral suscité chez vous par le genre d'article qu'un tel titre suppose. Mais gardez vos tchips pour vous, nous ne sommes pas dans un champ de cannes à sucre. 
          Il y a déjà un moment, lorsqu'un espèce de torchon rédigé par un certain Satoshi Kanazawa a provoqué un tollé de réactions sur la toile, expliquant scientifiquement pourquoi les femmes noires, donc ma mère, mes ex et futures copines (entre autres), seraient statistiquement moins attirantes que les femmes des autres groupes ethniques, j'ai trouvé bon - et ça n'a pas changé - de le considérer à sa juste valeur: insipide, et de n'y porter aucune attention. La beauté relative étant soumise à l'appréciation de tout un chacun , inhérente à la culture et l'environnement, la rigueur scientifique n'a pas à la quantifier (d'autant plus qu'il ne manque pas de sujets de recherche, entre nous). Ainsi, nous laisserons le soin à monsieur Satoshi de converser avec son subconscient afin de conscientiser et d'assumer ses penchants les plus tabous...Surtout lorsque l'on sait que ses homologues féminins, à savoir les femmes japonaises, sont l'antagonisme même des canons de beauté plébiscités par bon nombre de cultures négro-africaines. Mais passons. 



         Comme je l'énonçais tantôt dans un précédent article, je trouve encore aberrant, nombriliste et con(descendant) qu'un européen, parfaitement informé de mon caractère d'immigré et au minimum, hésitant quant à l'environnement socioculturel dans lequel j'évolue en dehors du cadre universitaire, puisse m'interroger sur ma préférence entre les femmes noires et les femmes blanches (et pas les autres, bouh!). J'aurais vite fait de lui poser la même question que son sourire disant implicitement «quelle question», précédera sa réponse: «tiens, je ne me suis jamais posé la question, disons que ça ne m'attire pas spécialement» (sous-entendu «c'est évident! Bien que je n'ai rien contre les blacks et que je ne refuserais pas une Beyonce/rihanna/Halle Berry de temps en temps»); ce qui soit dit en passant, me choque le moins du monde. Par contre, je reste sceptique quant au fait qu'il n'entreprenne pas spontanément la même démarche envers un asiatique, un amérindien et encore moins un maghrébin. On diagnostiquera sûrement chez moi une tendance à la paranoïa, tendance que je m'empresserai alors aussitôt d'assumer. Car, comment perçois-je sa question? 
          D'une part, cela suggère qu'au contact du monde occidental, j'ai pu trouver motifs ou variables (dont l'existence est alors ici subtilement supposée) pour connaître une déviance quant à mes «goûts»; la question se comprendrait alors comme: «depuis que tu connais les femmes blanches, aimes-tu toujours (autant?) les femmes noires?». D'autre part, et surtout, cela cantonne ma culture à du simple folklore, autrement dit, cela revient à prétendre que je ne puisse avoir derrière moi une civilisation dont j'aurais hérité d'une «manière de penser», des normes, et des canons de beauté auxquels j'aurais souhaité rester rattaché. 
            Car pour moi, la réponse va de soi: tout comme lui avec les femmes blanches, je suis naturellement attiré par les femmes noires. Lorsque je me projette (chose rare en ce sens) dans l'avenir, mes mioches sont tous aussi noirs que moi, si ce n'est plus foncés ou plus clairs. Et si demain, je finis en couple avec une blanche et des gosses métis, ce sera dû aux lois transcendantes de l'amour car, à l'inverse de certains «kemits», je n'en fais pas un principe de vie et, je ne choisi pas ma petite amie en fonction de sa couleur de peau.
           Pourtant, force est de constater que chez bon nombre de mes homologues également issus de la diaspora, les choses ne sont pas perçues de la même manière. D'ores et déjà, j'ose espérer que ceux qui me lisent depuis - les autres l'apprendront dans le tas - savent que je ne m'attaque jamais aux goûts et couleurs, si ce n'est les attitudes qui portent à réflexion et que l'on camoufle souvent derrière ces deux mots. 
              J'ai pu en effet distinguer trois attitudes chez mes homologues, du moins ceux de ma génération, et dans lesquelles je me suis retrouvé moi même (en tout cas pour les deux premières). 


              La première attitude émane du discours marketing. Je n'apprends rien à personne, la tendance pour les personnes issus «de la diversité», en particuliers les noirs, est de crier au métissage multiculturalisme afin de s'affranchir de l'étiquette de communautariste. A l'instar de certaines entreprises dont je préfère ici taire le nom, les entrepreneurs noirs anticipent et mettent en avant la multi-ethnicité pour ne pas se voir accoler l'étiquette de «trucs-pour-noirs-et-ceux-qui-aiment-les-trucs-pour-noirs» et ainsi faire fuir une clientèle potentielle. De la même manière, vous entendrez des hommes noirs avancer qu'ils n'ont «aucune préférence en matière de femmes» et qu'ils les aiment «toutes: noires, jaunes, blanches, métisses, etc». Ils tendent ainsi à nous faire croire que de tous, le «Noir» est le seul ayant une penchant naturel pour le multiculturalisme, ou ce que Fanon appellera «l'universel»; que bien avant de «se perdre dans sa négritude», lui, aspire d'abord à l'abolition des »privilèges ethniques». Car selon eux, une «belle femme reste une belle». Oui certes, personne n'en disconviendra: la notion de beauté absolue va au delà des considérations ethniques. C'est même ce sur quoi repose le concours de «Miss Universel» (sinon nous aurions droit à une Miss univers noire, une autre blanche, une autre asiatique, etc. LA MÊME ANNÉE). Mais décomplexez-vous: il n'y a rien de plus naturel pour un homme noir que de trouver plus belles et de préférer les femmes noires, cela n'a rien d'ethnocentrique et encore moins de raciste, pour le peu qu'on n'en fasse pas une règle de vie ou qu'on ne le crie sous tous les toîts sans qu'on nous l'ait demandé(la finalité étant qu'on y réfléchisse même pas, tant ça va de soi). 


                La seconde attitude quant à elle concerne les hommes noirs qui considèrent leurs homologues féminins comme acquises. Vous en conviendrez avec moi, prétendre «sortir avec des blanches (ou autres)» parce qu'on serait «trop sorti avec des noires» et qu'il «faut changer» relève de TOUT, sauf des goûts et des couleurs («je suis trop sorti avec des blondes, il faut que je m'en fasse une brune maintenant?»). Parmi ceux qui adoptent cette attitude, bon nombre sont d'ailleurs ceux qui exploitent le filon du »mythe du sexe gigantesque du nègre». Cette espèce de tourisme sexuel inversé et à but non lucratif est d'autant plus malsain qu'il évoque le comportement d'un individu qui accède à des privilèges qui lui étaient jusque là proscrits. C'est là une attitude égocentrique qui correspond selon moi à une quête identitaire couplée d'une profonde misogynie: cet homme noir a besoin de s'assurer qu'il n'a plus rien à voir avec l'homme noir asservi des siècles passés; il veut vérifier qu'il est lui aussi capable d'exercer son contrôle sur le monde; il veut se prouver qu'il est capable de toutes les aligner: noires, blanches, métisses, jaunes, etc. C'est un attitude égocentrique dans la mesure où TOUT (y compris son homologue féminin) tourne désormais autour de lui. Fanon ira même jusqu'à y voir des fois «la satisfaction de dominer l’Européenne (...) pimentée d’un certain goût d’orgueilleuse revanche». Si ça peut sembler anachronique, c'est déjà plus plausible que l'amalgame que beaucoup de femmes font en percevant dans le fait de sortir avec une blanche, la quête d'ascension sociale. Oui, dans beaucoup de pays africains, la femme noire claire de peau est exhibée comme une voiture de luxe et dénote d'une réussite sociale.  Mais ceux qui concoivent les choses de la sorte attendent d'elle qu'elle soit belle et qu'elle se taise, en véritable trophée. Il n'en est pas de même pour la femme blanche, souvent considérée comme plus «facile». On ajoutera à cela que pour ce même genre  d'individu, il n'y a par exemple pas plus humiliant que d'être en couple avec une femme qui puisse gagner plus que lui et donc l'entretenir. Dans les moeurs, le fait de sortir avec une blanche sera davantage percu comme vous élevant sur le plan financier (dépendant, sans-papier, gigolo, etc.) et non social.  Il est donc souvent incohérent d'avancer qu'un homme puisse se sentir grandi parce qu'il est en couple avec une blanche, mais nous le verrons, pas totalement...De de toute facon, aujourd'hui l'homme noir n'a plus à faire ses preuves. Nous sommes tout aussi bien capables d'être présidents (des Etats-Unis), ingénieurs, astronautes, médecins et j'en passe. Alors messieurs, et si nous arrêtions définitivement de prendre le «noir»en otage et de nous comporter en véritable phallus ambulants dont la seule finalité dans la vie serait de tringler le plus de femelles issus de différents groupes ethniques possibles? Ne nous trompons pas de conquête... 



               Enfin, la troisième et dernière attitude se veut plus radicale. Je fais ici à allusion à ceux qui sont carrément réfractaires à l'idée se «caser avec une black». Cela va du cas par cas (antécédents familiaux, environnement, etc.) à ceux qui ont été conditionnés par «la société». Ces derniers tenteront d'expliquer cela par des reproches (superficialité, prise de tête, vénalité, etc.) mais, le raccourci qui consiste à attribuer un caractère à une couleur de peau sans passer par (la généralisation sur) la nationalité (camerounaises, ivoiriennes, gabonaises, etc.) en dit long sur les véritables causes.  Et je ne vous parle pas des cas pathologiques qui s'en prennent carrément au physique de la Femme Noire. De plus, on peut être noir, n'avoir d'yeux que pour des blondes aux yeux bleus, sans pour autant ressentir une véritable aversion pour les «siennes», de la même maniere qu'avoir un fort penchant pour les blondes n'implique pas nécesserairement détester les brunes et,  préférer la vanille n'induit pas forcément être allergique au chocolat. Je pourrais comme ça continuer avec des comparaisons piteuses mais je pense que vous avez saisi où je voulais en venir. Ils ont épousé cette vision manichéenne héritée du colonialisme selon laquelle tout ce qui attrait au noir est brute, sauvage,  en opposition au blanc, raffiné,  civilisé et j'en passe. Pire, c'est même devenu un «gout» que de trouver la femme noire moche au même titre que de penser le boubou comme étant uniquement destiné aux fêtes traditionnelles pour un africain de la diaspora. Non pas qu'il se considère comme blanc, car  la mère ou au moins la grand-mère est noire et je doute qu'il le regrette (sauf cas pathologique). Au contraire, il est parfaitement conscient de sa negritude - certains avouant même que sortir avec une femme noire serait comme sortir avec leur soeur/cousine - mais, a tout bonnement choisi de la ranger comme on range un boubou dans son placard une fois la fête terminée et le moment de retourner au monde civilisé revenu. C'est donc dans une fatalité qu'il enferme le «Noir» et par conséquent la femme noire. D'où le fait que certains exigent de la femme noire «qu'elle fasse des efforts», comprenez par là qu'elle «s’européanise», pour devenir raffinée, civilisée, bref tout ce qu'il y a de mélioratif et qui ne peut émaner du l'archétype du noir sauvage. L'enjeu pour ce genre d'individu n'est pas de le traiter par tous les noms (bounty, esclave, etc.) et en argumentant sur le pourquoi du comment de son alienation. Les personnes qui travaillent en hopital psychiatrique vous le diront: le plus dur est de faire prendre à un patient son medicament car c'est le faire admettre qu'il est fou. Tout, je pense, se résume avec ce propos de Fanon qui pense que « s’il y a complexe d’infériorité, c’est à la suite d’un double processus : économique d’abord ; par intériorisation ou mieux, épidermisation de cette infériorité». Ainsi, ce n’est qu’avec l’émergence d’une véritable classe économique qui va valoriser, voire survaloriser le Noir ( d’abord et seulement le Noir) que certains vont changer l’image qu’ils ont d’eux mêmes en tant que noirs.

Bien entendu, le propos ici n'est pas d'emmener mes homologues à crier leur ethnocentricité et encore moins à contribuer élaborer un « Code du Bon Noir » en distinction du « bounty » (terme que j'ai définitivement banni de mon vocabulaire). En revanche ce que je souhaite souligner, c'est le fait que certains, en dénonçant ce qu'ils appellent dictature du « Bon Noir » (Pourquoi, comme je suis noir, je ne devrais forcement sortir qu’avec des noires ?), vont sans s'en rendre compte qu'eux-mêmes ne pensent pas « normalement ». Non, ce n’est pas normal d’être noir et de ne pas trouver les femmes noires attirantes. Au mieux vous avez grandi dans un environnement nocif à votre développement, au pire vous êtes encore l’esclave des archétypes qu’on attribue depuis longtemps à l’Homme Noir.

47 commentaires:

  1. j'ai adoré du début a la fin! rien a redire!

    RépondreSupprimer
  2. ARTICLE AU TOP, j'avais hate de le lire et je suis plus que ravie!!! QUEL TALENT. BRAVO et continu.

    RépondreSupprimer
  3. Ça doit bien être le premier commentaire que je laisse ici,mais vraiment ça en vaut la peine. C'est un très très bon article.
    J'ai hoché la tête du début à la fin ! BRAVO Ajah

    RépondreSupprimer
  4. (Tu sais déjà que j'aime tes montages photos.) Il est très bien écrit ton article, et savamment pensé aussi.

    RépondreSupprimer
  5. article au max de la maxance!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Bon alors deja, le "OCCIDENT" + "BLANC - NOIR" = Communautarisme ce qui est hautement méprisable de la part de quelqu'un dont ses "idoles" Vybz Kartel et Rihanna, on peut douter de ta bonne foi. Nottament lorsque tu evoques les noirs de maniére sporadique, en classant des gens tu rentres dans un jeu fasciste. Donc si je comprends bien ton article un noir qui aime pas une noire n'est pas noir ? Ou si un blanc aime plus les noirs que les blancs, il serai plus respectable que le sur-cité ? ENFIN je terminerai par dire que ton blog est un ramassis de cliché et de paradoxe. on peut lire que tu es un blédard mais maniant la langue de Moliére jusqu'a te donner un style de Caliméro et un ton limite raciste dans ton evocation des relations entre ethnie semblable ou differente. Je te conseille "cher blédard eduqué" de revoir ta philosophie de vie et analyser plus en profondeur la vie en général. En attendant je te conseille d'aller lire un bon livre et d'eviter le communautarisme, sinon je pourrai dire "les arabes aiment pas les noirs" alors que c'est un cliché. JE SUIS ARABE ET JE SORS AVEC UNE NOIRE. Voila donc je te laisse retourné a tes occupations de blédard c'est a dire faire 10 gosses, 4 femmes et arnaquer les alloc' (COMME QUOI LE RACISME NA PAS DE COULEUR)
    PS : ne tiens pas en compte mes erreurs orthographiques
    PS 2: ca sort vraiment du coeur
    PS 3 : je tiens a souligner que mes dernieres sont totalement ironiques et bourrée de cliché comme ton articles
    PS 4 : Bisous

    RépondreSupprimer
  7. ça fait un moment que je n'étais pas passée par là, je suis étonnée que ta plume soit si bien soignée depuis, déjà avant je trouvais tes articles intéressants et vraiment pertinents mais alors là je trouve que c'est excellent, très bien rédigé, tu explores toutes (ou presque) les dimensions du sujet. Bref on sent qu'il y a une recherche/expérience derrière et gros coup de cœur des références qui tuent (Frantz Omar Fanon étant un peu mon maître-penseur). Bref, bravo et bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  8. ce ne sera vraiment pas ton meilleur, dommage!

    RépondreSupprimer
  9. Je rejoins l'anonyme "Arabe qui sort avec une Noire wesh ma gueule" sur un seul point qui est que tu es plein de contradictions, cependant je ne t'en ferais pas le reproche car finalement c'est cela qui fait l'originalité de ton blog.
    Pour tout t'avouer je n'aurais jamais penser lire ce style d'article de ta plume... car j'ai découvert ton blog il y a quelques mois de cela, à travers l'article sur les niafous ;) et j'avais collé une étiquette de superficialité à ton blog.
    En fait de ton blog, on peut te catégoriser de tout et son contraire, cela est surprenant et assez intéressant...

    RépondreSupprimer
  10. Merci beaucoup pour vos retours.

    @Anonyme en couple avec une noire
    Tu te gourres completement a mon egard. Tu n'as du bien lire l'article. De plus, toi et moi n'avons pas la meme definition du bledard, si definition il y a...
    Je ne souhaite que du bonheur a ton couple.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  11. Cet article me fait vraiment plaisir.

    RépondreSupprimer
  12. @ Anonyme

    Les arabes qui n'aiment pas les noirs c'est pas un cliché, c'est une p*tain de vérité. Et ton couple est une exception qui confirme la règle. Il suffit de voir comment les noirs sont considérés et traités dans les pays arabes, c'est pas une légende.

    Quand à ta petite farce sur le "blédard noir" qui dit d'aller faire 10 gosses à 4 femmes différentes et de toucher les alloc', venant d'un arabe c'est lolesque pck j'peux te retourner le même cliché dans la tronche !

    RépondreSupprimer
  13. Man, tu sais combien je respecte ton travail, tu es certainement le blédard le plus frais que je connaisse meme si tu aimes caché ton visage et ton corps comme tu le dis dans un de tes articles.
    Je voulais juste apporter une précision qui je crois t'as échappé.
    L'une des choses qui peut pousser un homme noir comme toi et moi à aller vers la femme blanche c'est aussi ce sens du gout que nous occidentaux avons en commun et que au vu de tes articles tu sembles partager et comme le démontre le concours miss black france, ou les différents blog et tumblr que l'on peut trouver sur la toile, les seours qui partagent ce gout pour ce qui est raffiné, hype... se font plus rares, surtout quand on ne vit pas à paris !!
    Pour ma part je ne me suis réellement reconnu dans aucune de ces trois descriptions pour la raison que je viens d'évoquer parce que oui j'estime être multiculturaliste, de part cette éducation franco-africaine, j'ai appris que la beauté n'avait pas de couleur par contre je suis bien plus sensible au style occidental, celui des magazines et c'est là que la différence se crée sans pour autant qu'une quelconque porte ne soit fermée.

    RépondreSupprimer
  14. Salut Franck!
    Encore heureux que tu ne te sois pas reconnu, je denonce ici une minorite. La majorite elle se porte bien :)
    Sinon pour revenir a ce que tu dis, je ne critique pas ici les gouts et les couleurs, l'attractivite est relative a chacun. Ce que je deplore c'est surtout le fait que certains eprouvent une veritable aversion, pire, qu'ils la justifient et mettent ca sur le compte des gouts et des couleurs. Nous sommes tous plus ou moins multiculturalistes mais souvent, ceux qui le crient le plus le font pour s'affranchir d'une etiquette. C'est ceux la que je souhaite deculpabiliser.

    (pas d'accent sur le clavier anglais desole)

    MERCI beaucoup pour ton commentaire gars.

    RépondreSupprimer
  15. A dire vrai,je trouve que ton article n'est pas bon.Je ne détiens évidemment pas la science infuse mais je trouve que sur les sujets "sérieux" (par opposition aux sujets "blédards" ou autres qui sont très drôles), tu as du mal à suivre le fil d'une argumentation. Là par exemple, si on dit à tout le monde de fermer l'ordi et d'écrire en aveugle un résumé de ce que Blingcool a dit, on ne peut pas. Et je ne sais pas si toi même tu peux te résumer. On dirait que toi même tu es perdu au bout d'un moment. Il y a souvent des contradictions. Tu commences à émettre des idées qui restent en l'air et hop tu es déjà parti sur autre chose. Je te cite : " Il est donc souvent incohérent d'avancer qu'un homme puisse se sentir grandi parce qu'il est en couple avec une blanche, mais nous le verrons, pas totalement..."
    Un truc souvent incohérent mais pas totalement incohérent, ça signifie quoi? C'est cohérent ou pas ? lol. Surtout que dans les 2 phrases précédentes, tu as déjà affirmé catégoriquement que c'était faux. Et juste après, tu dis grossomodo "c'est un peu faux mais pas trop faux quand même". Man? Et ce qu'on était censé voir par la suite, on l'attend toujours...La conclusion est souvent inattendue aussi par rapport à l'esprit de départ. Ici donc, je m'étonne d'apprendre que les Noirs qui ne sont pas du tout attirés par d'autres noirs ont une pathologie. Je croyais au début qu'il s'agissait de faire une analyse sensée où on n'émettait pas de jugement sur les goûts et les couleurs? Si ça ce n'est pas un jugement ou pire, un cliché... Et on se dit tout ce discours pour aboutir à cette pauvre conclusion là.. Dire que c'est normal d'être attiré par des gens qui me ressemblent ne signifie pas que ne pas être attiré par eux est anormal... Il n'y a pas de lien logique.

    Je ne reviendrai pas sur tous les points, ce serait indigeste mais je ne te comprends pas sur ta farouche opposition l'idée que pour certains noirs, une blanche les "grandit" et sur l'histoire de se faire entretenir.
    Ces histoires de virilité du mec qui ne veut pas se faire entretenir, c'est au village, ici c'est la France, la vie est dure, les scrupules se raréfient. Par ailleurs, ce que tu ne comprends pas, c'est que l'élevation sociale dont il est souvent question ce n'est pas une élevation par L'ARGENT mais une élevation par L'IMAGE. D'ailleurs, beaucoup de noirs qui ont une position sociale DEJA ELEVEE par eux mêmes ou qui sont médiatiques sont avec des Blanches. La Blanche n'a PAS plus d'argent que lui, où est l'élevation financière? mais elle le met en valeur par son image de "belle blonde, mannequin originaire des pays de l'Est" qui fait que la boucle est bouclée et qu'il rentre parfaitement dans la case :Argent, célébrité, voitures,maison, yacht,... blonde. ça fait parfois partie du pack du noir "qui a réussi" et qui est parfaitement intégré. Cette femme là représente aussi la femme qu'il peut "s'offrir" maintenant qu'il a du fric et qu'il n'aurait jamais eue sinon donc oui, elle fait ascenseur social par l'image et je crois que cette idée t'a complètement échappé. Pour terminer, laisse moi partager avec toi cette scène qui s'est produite devant une boîte africaine à Paris :
    Un noir qui se dispute avec des filles et qui leur dit avec mépris"vous croyez que c'est des filles comme vous que je b***? non moi je b*** des blanches moi !! C'est pas vous comme ça là que je b***"

    Ose dire que certains frères noirs ne se sentent pas grandis par la femme blanche ...

    Tu as des certitudes mais pense plus posément tes analyses, les gens ne sont pas enfermés dans des cases et en cela je rejoins l'anonyme arabe.
    Merci

    RépondreSupprimer
  16. Bibi (une fois de + desole pour le manque d'accents)

    Moi non plus je detiens pas la science infuse et, encore heureux que je ne publie ceci que sur un blog.

    1/ Le propos que tu releves quant a l'inchorence faisait davantage allusion au fait qu'il est incoherent de dire qu'une femme blanche grandit un homme socialement (je le maintiens) MAIS financierement c'est deja plus plausible et c'est en ce sens que ca paraitrait coherent.

    2/La conclusion serait parue en introduction que je comprendrais que tu ne trouves aucun lien logique mais, elle suit mon raisonnement: un noir qui se dit ne pas etre attire par les femmes noires ET QUI DECRIT une de ces trois attitudes doit se remettre en question (je ferais remarquer au passage que le mot pathologie n'est evoque qu'en extreme cas). Je prefererais qu'on me reprenne sur ma definition du mot "normal" a la rigueur, mais entre nous s'en coller au sens stricte du terme me parait tout juste relever d'une tentative qui vise a demonter mon argumentation (et non a debattre comme je le souhaite).Et je suis quand meme surpris que dans ton analyse tu ignores quand meme cette phrase: "on peut être noir, n'avoir d'yeux que pour des blondes aux yeux bleus, sans pour autant ressentir une véritable aversion pour les «siennes»".

    3/ Peut-etre que toi et moi ne vivons pas dans le meme milieu mais France ou non, les mentalites ont la vie dure et c'est tout aussi valable pour les rapports hommes-femmes. La France n'a rendu l'homme noir (comprends celui qui a importe ou recu une certaines education/mentalite) ni moins macho, ni moins imbus de sa virilite. Les scrupules se rarifient certes, mais les apparences restent les memes...Il y a ce qu'il en est et ce que l'on veut faire croire qu'il en est (pour exemple le retour de mbenguiste au pays...)

    4/En ce qui concerne les celebrites noires qui s'affichent avec des blondes, je suis deja revenu desssus et je reviendrais dans mon prochain post. Votre propos rejoint plutot mon second paragraphe (aujourd'hui nous sommes tous, quelle que soit notre position sociale, capable de "nous offrir" une belle blonde). Ces noirs dont vous pensez qu'ils epousent une belle blonde une fois qu'ils sont en "haut" frequentent simplement des milieus majoritairement blancs, ou ils ne risquent pas de croiser des femmes noires tout aussi riches qu'eux (Top model, chanteuses, actrices, etc.) Je pense notamment aux footballeurs (tout ce qu'il y a de noir dans le GIGANTESQUE monde - soirees mondaines y comprises- du foot se trouve sur le terrain, c'est tout) et autres sportifs comme Tiger W (souvent cite). La preuve en est que la plupart des chanteurs afro-americains sont en couples avec des NOIRES. Tout comme la plupart des actrices afro-americaines. Tout simplement parce qu'il existe un reseau (le showbizz) qui favorise ces rencontres.

    Enfin, Oui tu n'es pas d'accord avec moi (ce que je concois) mais cela n'induit pas que l'article n'est (objectivement) pas bon comme tu l'enonces en debut de ton commentaire, pour reprendre sur les mots aussi :)
    Le fait que je denonce des attitudes en trois paragraphes ne signifie pas forcement que j'enferme les gens dans des cases...
    Merci pour ton commentaire.
    P.S: Dans l'anecdote que tu contes, le jeune homme en question fait juste preuve de mechancete: il appuie la ou ca fait mal, s'etant rendue compte du complexe que certaines femmes noires peuvent souvent avoir vis-a-vis des couples mixtes. C'est tout comme celui qui dit sale noir a un noir ou sale grosse a une femme ronde. Apres c'est a chacun de voir comment il le recoit.

    RépondreSupprimer
  17. Tu écris super bien blingcool = )

    "force est de constater" et non pas "forcé.." ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Non non moi je suis d'accord avec "Bibi" à propos de son anecdote : ce noir là, de la façon dont il dit ça, il est clairement tout fier de "baisé" des blanches. Donc oui il se sent en qqs sortes "supérieur".

    Punaise mais nous les noirs on verra jamais le bout du tunnel hein, ça fait flipper ça !!

    Et pour moi, OUI ; un/une noir(e) qui n'est pas attiré(e) ou alors qui vomi et dénigre sa propre "race", il/elle a un p*tain de pb !!! Au diable l'argument du multiculturalisme, c'est une fausse excuse ça !! On peut très bien avoir des amis de toutes les races, de toutes les origines et de toutes les nationalités qu'on veut, sans pour autant renier sa race. C'est n'importe quoi ça !

    RépondreSupprimer
  19. J'ai bien aimé ton article moi. J'ai aussi lu les commentaires de ceux qui n'aimaient pas et je comprends dans certains cas leur point de vue.
    Tes idées ne m'ont pas dérangée, loin de là. Je me suis peut être laissée séduire par ta jolie plume (on en rencontre tellement peu sur le net de nos jours), mais je pense surtout avoir compris dès le départ que tu faisais référence à une minorité, cette minorité qui délaisserait ses sœurs pour les mauvaises raisons. Et une fois cet amalgame écarté, je crois qu'on peut lire cet article en comprenant où tu veux en venir.
    On ne peut pas accuser quiconque a des relations en dehors de sa race de "self-hater". Les gens ont des gouts, des histoires, des préférences et vivent dans des circonstances différentes, mais certains comportements existent malheureusement dans notre société et essayer à sa manière de faire un peu de lumière sur le problème est très louable.

    RépondreSupprimer
  20. Merci Cynthia. Je suis ravi que ceux et celles qui ont véritablement compris le fond prennent le temps de commenter.
    Tu as parfaitement compris: je parle d'une minorité. Et une minorité dans la diaspora, elle-même minoritaire, ce n'est pas rien.

    RépondreSupprimer
  21. Franchement, c'est super bien écrit. Mais ça montre également qu'il y a encore beaucoup de questions et de débats sur l'acceptation de soi. Bravo en tout cas pour l'article!

    RépondreSupprimer
  22. Article vraiment interessant je pense que reprocher les irrégularités et les contradictions dans ton article est stupide car encore une fois de plus tout n'est pas blanc ou noir le sujet est assez ambigü . le fait que tu puisse mêlé critiques acerbes en vers tes homologues et black culture peut porter à confusion ce que j'adore sur ton blog .
    Moi je suis une jeune noire née en France écoutant du rock en autres (on s'enfout) souvent doit faire face à des remarques ridicules du genre le fait que je sois noire me prédispose à être attirée, sortir et me marier avec un noir , car on serait tous une grande et mème famille,comme si je serais attirée forcement par un physique type.
    Ce n'est pas en réalité du racisme mais une carence de connaissance de culture surrement encrée dans les moeurs depuis les manuels d'histoires, les expressions ramenant à ce qui est noir est idiot,pauvre et mauvais.
    Chacun après ira de son expérience personnelle pour réfuter chaque thèses avancées dans ton article mais la réponse la plus simpliste les clichés evoqués se basent sur une part de verité mème si on ne s'y retrouve pas tous forcémment.

    RépondreSupprimer
  23. J'ai trouver ton article excellent et ton analyse très intéressante.

    RépondreSupprimer
  24. Pitoyable.. La.vraiment on touche le fond. Cet auteur n'a visiblement aucune dignité amour propre et encore moin de la considération pour sa personne.un imbécile de premier class qui se veut intello et dans sa naïveté se croit dans le vrai. Sinon comment une personne saint d'esprit et disposant de toutes ses facultés peut t'elle se rabaisser et dénigrer publiquement sa race? Vraiment pathétique! À mn avis tout ceci n'est que ruse, tromperie et prétexte pour se voiler la face . De peur de reconnaitre en vous, qu'un eternel complexer rempli de frustration d,amertume et daigreur enver elle même! Allez donc faire une psychanalyse o lieu de vous ridiculiser et dévoiler vos défaillance o yeus de tous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La prochaine fois, prenez la peine de lire le contenu ou au moins les premieres phrases au lieu de faire de la branlette verbale sur un titre, ca vous evitera bien de sales tours.

      Cordialement.

      Supprimer
  25. Et vous de suivre une bonne thérapie avant de reprendre aussitôt la plume de grace épargner nous de vos fantaisie!

    RépondreSupprimer
  26. Est la votre conception de l'illettrisme ou bien la démonstration de votre intelligence? Ne m'en veuillez pas si, votre "prostitution" ne m'a inspirer que : dégoût, une impression de souillure et un parfum malodorant!

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  28. 6ème paragraphe. Je pense que tu voulais marquer « force est de constater » et non « forcé de constater »

    7ème paragraphe « vous entendrez des hommes noirs avancer qu'ils n'ont «aucune préférence en matière de femmes» et qu'ils les aiment «toutes: noires, jaunes, blanches, métisses, etc». Ils tendent ainsi à nous faire croire que de tous, le «Noir» est le seul ayant une (*un*) penchant naturel pour le multiculturalisme »
    Je ne vois pas vraiment en quoi considérer que la beauté est effectivement quelque chose qui transcende la race relève d’une volonté de s’affirmer comme unique personne ne faveur du multiculturalisme. Je trouve personnellement sur bien des points les Blanches et parfois les Asiatiques plus belles que les Noires. Le fait que « subissent »ces dernières est juste que les déesses (qu’on pardonne ce vocable) de race Noire ont en général des traits physiques qui ne correspondent pas à mes goûts. Et franchement, je ne suis pas naturellement un apôtre du multiculturalisme. Je m’en méfie plutôt. Donc je pense que cette idée d’un homme orgueilleux qui, parce qu’il les « aime toutes », se gonflerait d’être un défenseur exclusif du multiculturalisme n’est pas très juste.

    8ème paragraphe « il veut se prouver qu'il est capable de toutes les aligner: noires, blanches, métisses, jaunes, etc. C'est un (*une*) attitude égocentrique. » Allez, on va dire que tu étais fatigué. ^^
    Dans ce même paragraphe, j’aime bien l’idée. Alors oui, il est possible que l’individu qui veuille croquer de la Blanche pour croquer de la Blanche veuille par là exercer une certaine vengeance. Mais est-ce qu’à penser ainsi on ne met pas trop la race en avant, oubliant tout simplement que les hommes sont parfois séducteurs et que ce n’est pas tant une race qu’ils voient qu’un trophée. Tu parles toi-même de celui qui après avoir eu assez de brunes voudrait une blonde. Quand cet homme est blanc, on ne se dit pas « il veut se venger de la teinte blonde de je-ne-sais pas-quoi qui lui a, de par le passé, fait je-ne-sais-pas-quoi » ! On se dit juste que c’est un séducteur intempérant, très orgueilleux et peu respectueux des déesses. Saisis-tu mon propos ? Est-ce qu’à toujours mettre la race dans les relations (chose pourtant parfois très pertinente), on n’en oublie pas le caractère intrinsèque de l’individu ? Je te pose la question sans avis réel. Peut-être qu’il y a de cette vengeance ; peut-être que chez le nouveau chasseur de blonde, il y a de la vengeance aussi; mais peut-être sont-ce juste un pénis tyrannique et un égocentrisme mal exploité qui sont le vrai problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les fautes, je dois avouer que depuis que l'article est en ligne, je suis surpris que tu ne sois que le premier à m'en faire part. Tes deux arguments sont pertinents mais oublient vraisemblablement le fait que je parle ici d'une minorité qui se sert du multiculturalisme pour justifier son aversion pour les femmes noires. Toi même tu le dis, tu trouves personnellement (souvent) les blanches et asiatiques plus belles que les femmes noires sans pour autant faire l'apologie du multiculturalisme. Je dis simplement que cette apologie pour le métissage et cette tendance à répondre spontanément "toutes les femmes" alors qu'on a forcément des préférences (qu'elles soient noires, blondes, brunes...) laisse quelque perplexe dans certains cas. Et en particuliers, je dénonce le fait que certains n'arrivent pas à dire "je suis d'abord attiré par les femmes noires" de passer pour des communautariste, voire racistes.

      Ensuite, on ne peut pas vraiment comparer avec le blanc car une fois de plus je parle d'une minorité. Dans un autre article, je m'en prends au "négrophiles", ces hommes blancs éprouvent une attirance envers les femmes noires, fondée sur des clichés et stéréotypes qui tournent essentiellement autour de leur sexualité. Ca ne veut pas dire que je généralise sur les couples mixtes... Je dénonce juste une attitude en particulier. Et dans ce cas, la race y joue donc un rôle central.

      Supprimer
    2. Je comprends que tu dénonces ce phénomène.

      Mais ce qui me dérange, c'est que je ne vois pas comment on serait capable de faire la distinction entre celui qui aime toutes les femmes sans mépris, aucun, pour celles de sa race,et celui qui vernit son complexe de la sirupeuse idée de multiculturalisme. J'ai peur en fait qu'on ne puisse jamais vraiment savoir à qui nous avons à faire. Et c'est pourquoi il me semble qu'il faut faire preuve d'une grande prudence lorsqu'on traite de ces problèmes.
      Creuser pour savoir est long, très long, peut-être trop pour que jamais quelqu'un soit capable de le bien faire.

      Attention, j'adhère bien à l'idée de dénoncer ce comportement. Que des gens n'aiment pas leur race, soit. Mais qu'ils l'assument et qu'ils ne se masquent pas derrière le politiquement correct. C'est leur liberté.

      Supprimer
    3. Entre nous, toi et moi sommes tout à fait capables d'être aussi bien "celui qui aime toutes les femmes sans mépris, aucun, pour celles de sa race" que "celui qui vernit son complexe de la sirupeuse idée de multiculturalisme" sans qu'on ne puisse faire la distinction. Ceci parce qu'on aura la rhétorique pour défendre nos opinions, mais ce n'est pas le cas pour la majeure partie des personnes. En d'autres termes, oui, il est aisée de distinguer les deux cas de figures la plupart du temps (mais pas toujours, et ça que je rejoins ton propos). Ce que je reproche à tes propos sur cet article tout comme dans l'autre, c'est qu'ils ne se basent que sur toi et ne prennent pas en compte ceux qui n'ont pas le même niveau de réflexion ou de recul. Peut-être est-ce parce que moi avant d'en arriver à réfléchir ainsi, j'ai fait du chemin et que j'ai été de ceux qui avaient besoin d'arborer des slogans tels que "noir et fier" alors que toi ça n'a jamais été le cas...

      Supprimer
    4. Là, tu as peut-être raison. C'est bien possible, en toute humilité, que mon jugement soit "trop haut" et pas assez préoccupé de cette réalité commune.

      Du coup, je fais silence, surtout qu'on est essentiellement d'accord. ^^

      Par contre, il y a des gens en colère là. Whoa! Est-ce qu'on peut leur répondre ? Toujours avec courtoisie, bien sûr... ^^ Parce que franchement, quand ça part comme ça semble le faire, le comique s'installe et on doit le prolonger...

      Supprimer
  29. 9ème paragraphe. J’adhère en partie à l’idée. Il ne faut pas se tromper sur le fait que cette croyance du Noir comme brut et du Blanc comme raffiné est un terrible héritage social qu’il faut pourfendre au plus vite. C’est là plus un problème d’éducation et de culture qu’autre chose. De même qu’on ne naît pas autonome dans la pensée, on ne naît pas autonome dans ses croyances. Les changer relève d’un effort individuel qui passe par des chocs intellectuels et/ou moraux qui obligent la remise en question. Mais en même temps, encore une fois, est-ce qu’il ne faut pas faire attention à ne pas trop considérer que le Noir voulant que sa compagne « fasse un effort » est encore un problème de race au lieu d’être tout simplement affaire de tempérament ? Il y a des individus qui aiment les femmes silencieuses ; il y en a qui les aiment pétillantes et bouillantes. Vas-tu me dire que les uns sont piégés par le rapport conflictuel des sociétés et que les seconds sont comme parfaitement autonomes et libres alors que PEUT-ÊTRE cette tendance à réclamer un « caractère Noir » de sa compagne n’est rien de moins qu’une négation du « caractère Blanc ». Je mets ces mots entre guillemets parce qu’ils relèvent de l’erreur que tu as exposée sur ces idées. Je l’ai déjà dit ; malgré ma noirceur de corps, j’apprécie beaucoup la beauté que je retrouve chez les Blanches. Mais je ne suis pas pour autant dans l’idée de tendre vers le Blanc. C’est juste que je les trouve en général plus fines de corps (chose pour lequel j’ai beaucoup d’attrait). Mais une Noire fine m’est tout autant admirable qu’une blanche fine. Et curieusement, j’apprécie particulièrement les Noires qui se laissent les cheveux courts. Si ma tendance était d’aimer les Blanches en tant que Blanches, j’attendrais de toutes les Noires qu’elles aillent faire souffrir leurs économies pour se couvrir la tête de ses longues chevelures qu’elles achètent à prix d’or.

    10ème paragraphe. Excellent troll ! :D Je disais plus haut qu’il fallait un choc moral/intellectuel pour inciter les individus à se questionner et à vaincre le poids de la société dans leur pensée. Là, avec pareille injure, on a de quoi faire ! Mais le piège ne marche pas pour tous. Raté. ;-)


    Quel long papier ceci dit…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Je te conseille de lire la suite ;) http://www.blingcool.fr/2011/10/jai-un-aveu-vous-faire.html

      Supprimer
  30. Vraiment quel tristesse, que des personnes ne trouve de sens à leur vie que de débattre de sujets aussi futiles et stérile!le monde est vraiment pervertie et corrompu!personne n,à le droit de venir critiquer une créature de dieu. Dieu n,est pa un dieu qui se trompe d de toutes façon voir aurez à rendre des compte à lui! Quil vous pardonne de votre ignorance et bêtise.!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amen. Merci. Soit en dit en passant, évoquer Dieu alors que vous n'avez pas la gymnastique d'esprit d'essayer de comprendre pourquoi des personnes ressentent le besoin de débattre sur le sujet, mais de tout de suite les qualifier de "tristes" "futiles" "stériles" est assez ironique. Arrêtez donc de mettre vos préoccupations d'hommes sur Dieu, c'est VOUS qui souhaitez que je rende des compte... En espérant que ceci vous interpelle sur votre foi.

      P.S: "Quil vous pardonne de votre ignorance et bêtise" <-- Et vous de votre jugement hautain, chère science infuse.

      Supprimer
  31. Du grand N'importe quoi! Vous même vous croyez pas o fond de vous!

    RépondreSupprimer
  32. Gars, A partir d'aujourd'hui je mets ton blog dans mes favoris.
    Sujet magnifiquement traité et article particulièrement bien écrit. Je n'ai cassé de me reconnaitre dans tes propos.

    AMEEEEEEEEEEEN.

    Je diffuse et je fais diffuser autour de moi.

    RépondreSupprimer
  33. Ce que je tire de la plupart des articles et des commentaires que je lis sur ce type de sujet, c'est qu'aujourd'hui la plupart des hommes noirs n'apprécie pas la femme noire, c'est votre droit. Je pense que les femmes noires font une très grande erreur à rester attaché à vous, vous n'en valez pas la peine. Les caracteristiques physiques que vous detestez tant chez les femmes noirs se trouvent également sur vous même puisque vous sortez du ventre d'une femme noir.
    Les filles ouvrez votre esprit l'homme noir n'est pas une finalité en soi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes à côté de la plaque concernant mon article...(Mais vous n'êtes pas la seule à vous contenter du titre).

      Supprimer
  34. 'Tout le monde est à côté de la plaque' Sauf vous! Mais que je sache votre renommé n'a jamais fait la une d'une quelquonque magazine. si vous êtes aussi intelligent que vous sembler le penser , allez vous illustrer ailleurs ...qu'en pondant deS articles d'une superficialité presque infantile, baser uniquement sur votre vision simpliste des choses!! un peu mince.. Je trouve.. À quoi bon perdre votre temp avec des sujets aussi bad gamme,qui d'alleuir ne vous mèneront nulle part 'que divertir certains!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Renomméé? De quoi parlez-vous? Nous sommes sur un blog, à l'occurence le MIEN. A moins de demontrer le contraire, ca reste toujours un espace personnel, alors me dire d'aller m'illustrer ailleurs est plus que malvenu. C'est à VOUS de prendre la porte si vous jugez mes articles infantiles! Je perds de mon temps comme bon me semble, c'est le mien et ce n'est certainement pas vous qui allez me conseiller sur la question... L'estime que vous avez de certains sujets, je m'en cure les dents, partagez donc cela avec ceux et celles que ca interesse.
      Ceci dit, merci pour cette intervention stérile. Que vous considériez que je me pense intelligent relève de votre propre complexe...Pour le reste on va dire que votre manque d'argumentation ne nous montre pas en quoi, vous, vous ne faites pas preuve de " superficialité presque infantile, baser uniquement sur votre vision simpliste des choses".

      Supprimer
  35. N'abbatez pas la carte de l,imbécile maiNtenant! Belle tentative de fuite en avant , mais faite le avec vos propre mots! Donc à défaut de vouloir progresser... Sachez que le journal intime existe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En attendant, je constate que vous êtes de nouveau là. Vous écrivez avec vos pieds? Par ailleurs, vous confondez tribune personnelle et journal intime. Bon pied la route.

      Supprimer
  36. il me semble que l'on a toujours pas rep à LA question de facon claire. Est ce grave pour un Noir de ne pas être attiré du tout par une Noire? Est-ce un problème, pour vous? Pas qu il les trouve plus moches, non qu'ils les critiquent, mais juste y avoir pensé et déclaré que ce n'était tout bonnement pas son style.

    RépondreSupprimer