mercredi 3 août 2011

Être étudiant (noir) pour les nuls - En 3 Tomes

Pour fêter les deux ans du blog, j’ai décidé de revenir sur ce qui a marqué le début de mon blog à savoir, mon entrée dans le monde étudiant, lorsque j’écrivais encore des articles courts, truffés de fautes et qui frôlaient parfois certaines chroniques FACEBOOK.(Oui, j'ai (enfin) osé  relire mes 1er articles, Brenda Fassie (ou ça) en fond sonore pour la peine )




Félicitation, tu viens d’obtenir ton baccalauréat après avoir copieusement bossé ou pompé ! Afin d’entamer cette première année universitaire, je serai, que tu le veuilles ou non, ton mentor. Aux chiottes ces discours d’incapables  qui t’annonçaient que BAC c’était « Bientôt Au Chômage » et FAC « Finalement Au Chômage ». Pour changer, j’ai décidé de te refiler les ficelles pour réussir, basées sur mes deux premières années presque catastrophiques qui viennent de s’achever. (Et Dieu seul sait combien je suis un cas social en la matière.)

Être étudiant, c’est conjuguer parcours scolaire et vie d’étudiant à proprement parler. Tout cela va dépendre, selon que tu quittes le cocon familial ou non et/ou que tu sois boursier ou non. En passant, je t’invite à faire une minute de silence pour nos copains dont les parents ne sont ni assez pauvres pour leur permettre de bénéficier de la bourse, ni assez riche pour qu’ils puissent subsister sans. Maintenant, si en plus de tout ce qui a été cité précédemment, tu es plus noir que les autres en raison de ton taux de mélanine, s’ajoute une nouvelle variable qu’il falloir prendre en compte comme nous le verrons à la fin car, qu’on se le dise bien que ça fasse rincé : tu restes « un(e) étudiant(e) noir(e) dans une FAC – au sens large – de blancs ».



D’ores déjà, saches qu’aussi surprenant que cela puisse te paraître, que tu t’apprêtes à poursuivre en BTS, DUT ou les St Graal facultés de médecine, droit et Science Po, le plus dur est désormais derrière toi. Non pas qu’avec un peu de détermination tu finiras avocat si tu es gauche comme un pied mais, à présent, tu peux tripler ton année de droit, braqué en Communication, contrebraquer en Informatique et finalement t’échouer en formation de mécanicien sans que cela ne semble dramatique, tant que tu possèdes ton bac. D’ailleurs tu en croiseras souvent, des écorchés du système, puisqu'à notre époque, se tromper d’orientation est devenu presqu’aussi banal que rater son bus.
Bon point, « Partiel/résultats/EU/coefficient/rattrapage & Co» forment désormais un cocktail assez Molotov pour brouiller le GPS scolaire de tes parents qui, n’y comprenant souvent rien ne te le diront peut-être pas, mais s’en taperont de tes notes pures et dures en plus de ne pas se souvenir de l’intitulé exacte de ton diplôme. Bien entendu il y a toujours des troubadours, qui pensent qu’à la question « comment vont les études ? » il faille nécessairement dévoiler son agenda des partiels et ramener chaque copie rendue comme au lycée alors qu’un simple « un peu dur, mais c’est normal, je m’accroche » irait parfaitement. Si tu passes outre ce conseil, viendra ce soir où, ta mère te fera la surprise de te demander » comment s’est déroulée ce partiel sur la sociologie des nouvelles démocraties que l’on devait vous rendre jeudi matin à 8h32? » et que tu ne sauras que couiner « hihihihi #@%$#&! ».
Ces prémices posées, passons aux commandements à proprement parler.

L’ami de tout le monde tu seras et l’ennemi de personne tu ne seras – On n’est pas dans Beverly Hill; tu ne croiseras ni Brandon, ni Kelly, alors « OUT » le reflexe qui consiste à juger les autres. Tu es là pour étudier et au mieux en ressortir avec un réseau, tend à voir le meilleur de chacun même chez les pestes. Ton groupe de pair se formera naturellement sans pour autant que n’aies à supplier pour obtenir les cours de ceux avec qui tu ne traînes pas.
Les démarches administratives tu t’y prendras en avance – Il n’y a rien à y faire: l’administration dans l’enseignement supérieur c’est un peu la bande de Gaza, et les yeux de cochons à la secrétaire désagréable n'y changeront rien : chacun pour soi, Dieu pour elle. Tu auras toujours tort et elle raison, alors mieux vaut t'y faire et anticiper. 
Lèche-cul avec les professeurs, tu éviteras d'être - La nouvelle est tombée: les culs des professeurs sont pour la plupart officiellement tous propres. Toute tentative sera soldée par un échec, de toutes la manières ils n'auront pas de temps pour toi.
Tes sources tu multiplieras -Tu as manqué un TD et personne ne veut te lâcher ses cours? « Ya pas draps» comme disent les ivoiriens, effectue les recherches et constitue toi ton propre cours. Ce n'est pas ton père qui a inventé ce diplôme, d'autres l'ont déjà obtenu avant toi et avec le net c'est devenu quasi-impossible de ne rien trouver.
A la BM/BU tu emménageras à la veille de tes partiels - Avant on disait « aux partiels comme à la bourse, tout est une question de placement». Aujourd'hui au mieux tu te retrouves avec un horde de totems qui te surveillent, au pire tu t'appelles Abibi et finiras au premier rang. Et depuis que les PUB Apple sont adaptées aux vieux, les surveillent savent différencier une calculette Gx92 d'un Iphone. 



La prochaine fois.




Bientôt.


Cet article est
 dédicacé à @Marveezy201 , mon camarade le plus coloré durant ces deux années et, utilisateur aguerri du Hashtag #VieDetudiant

6 commentaires:

  1. ah, ah,

    ça fait quelques années, que je n'essuie plus les affres de la vie étudiante, mais j'ai bien retrouvé certaines situations.

    Un seul mot d'ordre: s'accrocher! Car même avec une orientation scolaire dont on n'a que très peu doutée, le contact avec le milieu pro est assez déstabilisant...

    Un petit commentaire pour vous dire prince Blingcool que je vous ai tagué, et que vous êtes inclu dans la chaîne du tag des 7...Egotrip quand tu nous tiend!

    RépondreSupprimer
  2. Je rentre en DUT tech de Co cette année. Cette saga sera donc ma Bible pour les 2 prochaines années =D

    RépondreSupprimer
  3. Hey CMRBoy, Félicitations! Ce sera d'autant plus utile que je viens de finir mes deux années de Tech de Co, coïncidence?

    RépondreSupprimer
  4. Merci! Coïncidence, je ne sais pas mais j'attends cette saga avec impatience. C'est comment au final ce DUT? et Tu fais quoi maintenant que tu l'as fini?

    FELICITATIONS au passage....

    RépondreSupprimer
  5. Merci également!
    Bah écoute c'est un très bon DUT dans l'ensemble puisqu'il ouvre sur de nombreux débouchés (par exemple: nous pouvions postuler pour des stages destinés aux DUT info-com, alors que l'inverse n'est pas toujours possible). Contrairement à ce que l'on pense, la vente n'y pas spécialement plus importance que le marketing et la communication. Bref, j'ai passé deux années formidable, d'autant plus que les Tec2co sont réputés pour faire parti des plus fêtards (si nous ne sommes pas les plus fêtards avec les GEA).
    Sinon je vais effectuer une année à l'étranger, en Angleterre, et je viens tenter les concours pour les écoles de Commerce.

    RépondreSupprimer
  6. Ahh! COOL alors!
    Beh Bonne chance pour l'Angleterre et un DUT se sépare d'un blédard pour en reprendre un autre =D

    RépondreSupprimer

Ah, c'est bien, faut pas faire timide comme ça! Merci

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.